Français English Deutsch Nederlands 

Sorties Bataillon-Uni 2019

Les sorties prévues en 2019.

Ecole des Cadres d'Infanterie

03 Février 2019 à MALDON (Royaume-Uni)

La Charte d'Histoire-Vivante, dans le cadre du Bataillon-Uni, est heureuse de faire savoir que la seconde édition de l'école de cadres de l'infanterie française napoléonienne en Grande-Bretagne aura lieu à Maldon dans le comté de Essex.


Ecole Militaire Hivernale

02-03 Mars 2019 à BERGERES-SOUS-MONTMIRAIL (51)

La Charte d'Histoire-Vivante, dans le cadre du Bataillon-Uni, est heureuse de faire savoir qu'une école d'infanterie sera organisée par nos amis Christophe Crochet et Karl de Smet.

Sous l'autorité de Christophe Crochet « Framboise » et Karl De Smet « Bistouille », assistés de Marc Middleton.

Infrastructure:
Tout est mis en place pour décharger au maximum les participants de toutes les contraintes d'intendance afin de pouvoir se consacrer au maximum à l'exercice.

Le logement se fait dans un bâtiment en dur composé de 7 chambres communes pour un total de 38 lits (possibilité d'intercaler des lits de camp supplémentaires), 4 douches, 4 WC, 3 lavabos, une salle commune.

Les entraînements se font devant et bâtiment et dans un pré à proximité

Les repas sont préparés par « La Prune » (voir détail plus bas)

Programme:
Vendredi 01/03
Arrivée et installation à partir de 16h

Samedi 02/03
7h30 : Réveil
8h : Petit déjeuner
9h à 10h30 : École du soldat en 4 groupes, instruite par les cadres des différents groupes présents et supervisée par le « staff ».
10h30 à 12h : École de cadres.
12h : Déjeuner
13h30 à 15h30 : École du peloton
15h30 à 16h30 : Début de l'École du bataillon
16h30 : Retour au local, explication des différentes Ecoles avec projection didactique (Marc Middleton), École de cadre sur table (Henry Caporalli), dîner et soirée conviviale.

Dimanche 03/03
7h30 : Réveil
8h : Petit déjeuner
9h à 12h : École du bataillon en préparation de la formation du bataillon uni lors du bivouac d'Eckmüll.
12h : Déjeuner et fin.
Intendance.

Les repas sont exclusivement préparés par « La Prune » moyennant une contribution de 16€.
Aucune boisson n'est fournie.

Menu:
Vendredi soir : Potage aux pois et lard + pain.

Samedi matin : Pain, pains au chocolat, confiture, café, chocolat chaud,...
midi : Buffet charcuterie/fromage + salade+ pain
soir : Rôti orloff +croquette de pommes de terre +champignons crème.

Dimanche matin : Idem samedi
midi : Petits pois carottes + saucisse + pommes de terre.

!!!!! IMPORTANT !!!!

Inscription auprès de Brigitte Henry ( laprune@msn.com) pour le 20 février au plus tard.

L'inscription ne sera effective qu'au paiement des 16€ par participant AVANT la sortie. (Coordonnés bancaires sur demande à Brigitte Henry)

Il est interdit de déambuler dans le bâtiment avec des chaussures à clou ou couvertes de boue !!!!
Prévoyez une paire de basket ou de pantoufles.

Au plaisir de vous y voir nombreux.
Christophe, Karl et Brigitte.

Ecole d'Infanterie

13-14 Avril 2019 à LES TAVERNES (Suisse)

La Charte d'Histoire-Vivante, dans le cadre du Bataillon-Uni, est heureuse de faire savoir qu'une école d'infanterie sera organisée par nos amis de l'association "3e Régiment Suisse".

Pour la troisième année consécutive, les voltigeurs du 3e Rgt suisse vont organiser une école militaire permettant ainsi aux participants de travailler ou retravailler les principes de l'école du soldat, du peloton et du bataillon, ceci conformément au règlement 1791.

Les voltigeurs et tirailleurs exerceront les manœuvres spécifiques à leurs fonctions au sein du bataillon.

Vous aurez à nouveau la possibilité de compter sur des cadres (officiers et sous-officiers) compétants et motivés. La formation sera ainsi de qualité et profitable à tous ceux qui voudront y participer activement.

L'école sera organisée par les Guides Généraux, Henri Caporali. Cette école sera surtout axée sur la préparation de la bataille d'Eckmühl.

Pour ce faire, nous vous attendrons le vendredi 12 avril 2019 dès 14h00 jusqu'au dimanche 14 avril 2018 à 14h00.

L'accès se fait par la route de Forel soit en venant depuis Forel-Lavaux soit depuis Palézieux-Village. Puis à mi-chemin la ferme et domaine se trouvera à l'adresse: 2, Le Saley, 1607 Les Tavernes/Oron, Suisse propriété de M. Jean-Luc Sonnay.

Les organisateurs fournirons les choses suivantes:
Paille - Bois - Eau - WC

Cette organisation étant privée, une participation forfaitaire de 10.- Euros par participant et accompagnant sera demandée et encaissée sur place par notre caissier.

Les repas ne sont pas prévus, excepté la traditionnelle Raclette du samedi soir qui vous est offerte.

Vous avez la possibilité d'avoir un repas préparé pour les samedi midi et dimanche midi pour la somme de 16.- Euros.

La poudre n'est pas fournie, merci d'apporter une quinzaine de cartouches par personne.

Programme d'intention général:

  • Ouverture du bivouac le vendredi après-midi dès 14h00 arrivée des troupes

  • Samedi matin 07h00 diane, petit déjeuner puis mise à disposition des troupes aux officiers
  • Samedi midi repas, 14h00 reprises des exercices jusqu'à 17h00
  • Samedi 18h00 repas du soir puis animation du bivouac autour des feux

  • Dimanche matin 07h00 diane, petit déjeuner et mise à disposition des troupes aux officiers
  • Dimanche 12h00-12h30 critique de l'école et de son contenu
  • Dimanche 12h30 repas
  • Dimanche 14h00 fin de l'école démontage du bivouac et départ des troupes

Le nombre de participants est limité à 60.

Nous attendons vos inscriptions jusqu'au 28 février au plus tard, merci d'avance !

Nous nous réjouissons de vous retrouver à nouveau en Suisse pour cette troisième édition. Nous profitons de vous rappeler que notre beau pays peu réserver, en plus de ses beaux paysages, des surprises en terme de météo. En effet, il n'est pas rare que le mois d'avril nous apporte des flocons de neige, du soleil, de la pluie et/ou du gel, tout ceci pouvant même arriver parfois dans une même journée !

Alors prévoyez des habits chauds et de quoi vous changer régulièrement afin de rester en bonne santé.

A très bientôt, Vive l'Empereur, Vive le Bataillon Uni et cordiales salutations à toutes et tous.

Hervé Liniger,
Président des Voltigeurs du 3e Rgt Suisse

Bataille de Ligny 1815

01-02 Juin 2019 à LIGNY (Belgique)

Le Bataillon-Uni se rassemble sur les plaines de Ligny où, en 1815, les forces françaises de Napoléon vont s'affronter aux féroces soldats prussiens du Feld-Marshal Blücher .

Le 16 Juin 1815, bien qu'ayant confié le commandement de l'aile droite à Grouchy, Napoléon, comme il en a l'habitude, donne directement des ordres aux subordonnés de ses subordonnés directs. Il aligne ainsi, en face des Prussiens, afin de les fixer en front, les 3e et 4e corps d'infanterie, respectivement à l'ouest de Saint-Amand et au sud-est de Ligny ; les 1er, 2e et 3e corps de cavalerie en réserve derrière le 4e corps d'infanterie et le 6e corps d'infanterie plus la Garde (moins sa division de cavalerie légère) en réserve également. il ordonne ensuite de faire marcher vers l'est le 1er corps de Drouet d'Erlon (qu'il avait placé sous les ordres de Ney) pour prendre les trois corps prussiens à revers et obtenir ainsi une victoire complète. À quinze heures, alors que le maréchal Ney a commencé son attaque sur les Quatre-Bras et attend lui aussi le 1er corps pour le lancer contre les Anglais, les fameux trois coups de l'artillerie de la Garde signalant l'offensive de l'empereur tonnent dans l'air tiède. Le 3e corps commence alors son offensive sur Saint-Amand. Soudain dominant le tumulte du combat, les accents de La victoire en chantant s'élèvent. Ce sont les 5 200 soldats de la division d'infanterie Lefol qui réussit l'exploit de, sous le feu des balles et des artilleurs ennemis, prendre le village en 15 minutes en expulsant les Prussiens des vergers, des maisons, de l'église et du cimetière sans dévier une seule fois. Au moment où Ney, qui n'a été informé de cette décision de l'empereur que tardivement, rappelle son 1er corps qui effectue ainsi marche et contre-marche inutilement.

Ne voyant pas arriver le corps de Ney, Napoléon se voit obligé d'engager des unités de la Garde et des unités de cavalerie qui viennent de franchir la Sambre. Il perd du temps mais gagne toutefois la bataille. Habilement et malgré des pertes sévères (12 000 hommes tués, blessés et de nombreux déserteurs), les Prussiens arrivent à se replier.

Pour l'anecdote, le maréchal Blücher échappa miraculeusement à la capture par les Français, capture qui aurait pu avoir d'importantes conséquences pour la France. En effet, vers la fin de la bataille, le cheval de Blücher est tué, s'écroulant sur lui et l'immobilise totalement, alors que les soldats français approchent ! Mais la nuit tombée, les cavaliers français ne virent pas le vieux Prussien, qui fut dégagé de son cheval par son fidèle aide de camp, le comte von Nostitz, resté près de lui après sa chute.

Les pertes françaises sont comprises entre 8 000 et 12 000 hommes. Les pertes prussiennes sont de l'ordre de12 000 tués et blessés. En outre, 8 000 soldats provenant des régions récemment annexées par la Prusse désertent après la bataille.


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 4 juin 2019