Français English Deutsch Nederlands 

Le Barroux 1813

La Grande Armée a disparu dans l'hiver russe et Napoléon reconstruit son outil militaire en Allemagne pour faire face à une coalition qui déjà se forme. Quoique lié à l'Autriche par son mariage, la mollesse du corps autrichien dans la campagne écoulée et les relations ambigûe entretenues avec son beau-père lui font entrevoir la levée prochaine de cet éternel vaincu pour rejoindre le camp des coalisés. Pour l'heure la priorité est donnée à l'armée d'Allemagne et l'armée d'Italie ne bénéficiant pas de l'effort de guerre, les frontières sud-est de la France seraient bien mal défendues si d'aventure une armée ennemie venait à les menacer.

Situation dans la 1ère division militaire
Le général commandant la 1ère division militaire est un vieux soldat des guerres de la révolution. Conscient du risque d'invasion que le ministre de la guerre ne lui a pas caché, il décide de prendre des mesures pour faire face à cette hypothétique invasion. S'il n'a pas de forces susceptibles de contrer une telle menace, il dispose de diverses ressources pour mobiliser quelques troupes. Son objectif ? Retarder de 3 à 4 jours une avancée ennemie vers la vallée du Rhône pour permettre aux troupes stationnées aux alentours de Lyon, de Marseille et de Toulon de se réunir pour constituer une force capable ensuite de bloquer et peut-être de vaincre un ennemi sur le Rhône. Pour se faire il choisit de réarmer une ligne de place aux débouchés est des Alpes qui passe par Malaucène, Le Barroux, Caromb, Carpentras, etc.

Aussi a-t-il pris un certain nombre de mesures relevant de son autorité :
Détourner les détachements en route vers l'Italie
Convoquer tous les officiers et soldats convalescents ou permissionnaires
Diriger une partie des dépôts sous son autorité vers ces places
Faire appel aux Gardes nationaux et anciens soldats pour renforcer ces détachements
Imposer aux populations civiles des réquisitions pour subvenir aux besoins de ces places
Il sait que face aux dangers de l'envahisseur, le patriotisme français ne demande qu'à se réveiller.

Chef de la place du Barroux

Petites réparations

Soldats du 12e Régiment Chasseurs à Cheval

Construction d'un gabion en osier



Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mercredi 4 octobre 2017